A propos de l’exercice de la chirurgie en France

par des chirurgiens à diplôme étranger (Hors Union Européenne)

La population française doit pouvoir compter, partout où il y a un plateau technique chirurgical, sur des praticiens identiquement formés et aux compétences contrôlées.

Tous les chirurgiens, exerçant en France, tant à l’hôpital public qu’en secteur libéral doivent avoir satisfait aux examens universitaires de contrôle des connaissances et avoir obtenu la qualification ordinale.

Les Médecins à diplôme étranger, hors Union Européenne, qui souhaitent pratiquer la chirurgie doivent impérativement :

  • avoir passé avec succès l’examen national de vérification des connaissances. Il serait souhaitable que cet examen comporte une épreuve supplémentaire, orale, d’appréciation des motivations, des comportements humains et de la pratique de la langue française compatible avec le dialogue nécessaire à la pratique clinique.

  • avoir été inscrits à un DES et, éventuellement, à un DESC, et avoir été déclarés reçus aux examens.

  • avoir effectué les stages d’ « interne » dans des services agréés pour la spécialité choisie.

  • avoir obtenu la qualification par le Conseil national de l’Ordre.

Les chirurgiens à diplôme initial étranger, ayant reçu une formation identique à celle des nationaux, doivent bénéficier des mêmes rémunérations et des mêmes prérogatives.

Académie nationale de Chirurgie (ANC) www.academie-chirurgie.fr
Ce site est maintenu, pour l'ANC, par le Service informatique de la Bibliothèque Interuniversitaire de Santé, Paris (BIU Santé)